06/09/2013

Droit dans le mur.

Je suis abasourdi par le style rédactionnel de la TdG. Quotidien des jours ouvrables, voilà qu’elle se permet de remettre en cause la bonne foi d’un Magistrat œuvrant pour la mobilité de tous. Incapable de donner son opinion, tant l’édito que l’article d’une pleine page compilent les avis de tous, se veillant bien d’y noyer les commentaires de Mme Künzler, pourtant incontournable dans cette évolution.

De plus, afin de prolonger la ligne 18 par la Corraterie, lorsque le tracé est (enfin) validé par l’OFT après 24 mois, il vous reste à obtenir une autorisation de construire pour aménager le parcours de sa signalisation lumineuse ferroviaire, garante de la sécurité de toutes et tous. Qu’à cela ne tienne, c’est une accusation de pisse-froid qui est déclamée en prétextant de la prudence politique.

Les enjeux son clairs. Pour le retour d'un réseau de proximité prévalent un réseau primaire en service tel que le CEVA, un réseau secondaire tram avec son dépôt construit et enfin une politique constante en matière budgétaire.

 

Et la mobilité individuelle me direz-vous? Là aussi, l'action en faveur de toutes et tous est limpide et se base non sur des promesses mais sur des faits et des autorisations concrètes. Après avoir gesticuler autour de la commission fédérale des transports, la méthode est claire; inscrire la traversée du lac comme priorité dans le calendrier fédéral et quelque chose me dit que le dossier sera béton.

 

Sur ce simple constat qui se veut être un coup de gueule, je souhaite ardemment que la deuxième formation politique du canton se trouve un nouveau souffle rassembleur car le combat sera rude et la concurrence féroce. Les Verts savent désormais sur qui compter pour leur appuyer sur la tête. Que la sagesse leur commande de ne pas se sacrifier.

 

Antonio Gambuzza

13:41 Publié dans Genève, Humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous le savez fort bien, personne ne mets en doute les résultats flamboyants de la législature 'Kunzler'.
Sa compétence et son efficacité continuent de faire l'unanimité.
Il n'y a donc pas de craintes à avoir..

Écrit par : Ronald Zacharias | 06/09/2013

Certes, elle n'est pas élue pour parfaire votre vision de la mobilité, elle est élue pour rendre possible les déplacements de toutes et tous en veillant à respecter certaines normes et autres lois contraignantes décidées par le législateur fédéral.

Écrit par : Toni | 07/09/2013

Les commentaires sont fermés.